Retour Accueil

Observatoire de lutte contre les incivilités dans le sport

OLIS : ramener fairplay et respect lors de nos rencontres sportives

             Pascale Boniface écrivait, « Le sport est un facteur de rapprochement, qui a, à la fois, des conséquences positives et négatives. Il est tout d’abord un ballon de football dans le coffre d’une voiture, qui permet dès qu’il est sorti, des contacts immédiats, des rassemblements dans la fête, une communication gestuelle, où la pratique de la même langue est superflue. Mais il est également un lieu où s’exprime [notamment] la violence "

Notre constat, inquiétant, ne déroge pas à cette règle, de part premièrement, la multiplication des cas d’actes antisportifs – autant sur le terrain, le banc que les tribunes – mais de part également, l’intensification des incivilités et de la violence de ces actes.

L’augmentation exponentielle du nombre de rencontres perturbées par des propos ou actes inacceptables, sans compter les cas d’intervention des suiveurs ou accompagnateurs de Juges Arbitres Jeunes de plus souvent obligés d’intervenir pour faire taire un entraineur ou calmer un public hostile, est en effet une réalité alarmante qu’il convient, à travers OLIS, de combattre, ensemble.

OLIS : l’affaire de tous

Quel but ? Construire une démarche collective.

Avec qui ? En réunissant :

 1 représentant par club en exposant la situation, les enjeux ;

 Les interlocuteurs privilégiés territoriaux :

  •  La Commission Territoriale de Discipline – Ligue AURA ;
  •  La Commission Territoriale Sportive (COC) – Ligue AURA ;
  •  La Commission Territoriale d’Arbitrage (CTA) – Ligue AURA.

Pourquoi ces Commission ?

  •  Lutte : elles sont en première ligne sur le front des incivilités ;
  •  Soutien : elles viennent en soutien aux victimes et aux arbitres ;
  •  Sanction : elles sanctionnent les fautifs.

Quel rôle pour OLIS ?

Notre rôle sera complémentaire et se situera dans le domaine de la prévention, de l’information.

Comment le mettre en œuvre ?

Les observateurs de OLIS n’auront aucun pouvoir de sanction ou d’intervention sur le déroulement du match :

 Ils seront les témoins annoncés du déroulement de la rencontre.

Exemples d’actions possibles :

 Intervention lors des formations de cadres techniques, dirigeants et arbitres pour sensibiliser et aider, repréciser les rôles et responsabilités de chacun ;

 Réalisation d’outils d’information et de sensibilisation à destination des clubs et de leur public ;

 Exemple : la boîte à outils des bonnes pratiques.

 Création de groupe d’observateurs présents lors des rencontres et/ou gymnases à risque ;

 Etre présents et actifs sur des temps forts de la Vie du Comité (intercom’, tournois jeunes, Coupe moins -11 ans…).